Guilherme, vidéaste amateur au lycée Beaumont

Guilherme Redureau est élève de 1e A au Lycée Beaumont (Redon). Les thèmes de ses ultra courts métrages peuvent être des œuvres de fiction, des clips fantastiques ou des critiques de l’actualité. Ce sont de petites créations qui, pour la plupart, sont remplis d’une dose d’humour décapant, parfois surréaliste, qui vous feront sourire si elles ne vous font pas exploser de rire. Retour sur ses premiers projets et les aventures qui l’attendent encore.

Guilherme Redureau Beaumont

Bonjour Guilherme, tu es à présent un peu connu à l’internat du lycée pour la réalisation de tes courts-métrages, comment t’es venu l’idée de réaliser des films ?

Bonjour. En réalité, je ne suis pas tous seul dans cette aventure, nous sommes un petit groupe de quatre amis, fans de vidéo et de photo depuis notre plus tendre enfance ! Il y a Théo (de Saint Sauveur), Ehouarn (Marcel Callo), Nathan et moi-même. Tout est né d’une volonté commune de faire des films, depuis nos cours d’Arts plastiques au collège où nous réalisions déjà quelques vidéos. Puis nous avons eu envie de produire des choses plus personnelles, qui reflétaient qui nous sommes vraiment.

Avez-vous suivi des études concernant la réalisation de films ou êtes-vous totalement autodidacte ?

Nous sommes totalement autodidactes, nous n’avons suivi ni cours ni formations particulière. Le seul livre que j’ai lu sur le sujet de la réalisation de films s’intitule « Les bidouilles de Ludoc ». C’est une sorte de manuel de survie pour vidéaste amateur qui apprend à créer des vidéos par ses propres moyens et avec un budget limité.

Véner 2

Réalisation :
Guilherme Redureau, Nathan Lefeuvre, Théo Moal.

Cadrage & montage :
Guilherme Redureau.

Dans le rôle de Pascal :
Théo Moal.

Peux-tu nous expliquer quelles sont vos sources d’inspiration et d’où vous viennent vos idées ?

La plupart du temps, l’idée première vient de l’un de nous quatre. Si elle plaît, on fonce ! Pour l’inspiration, en ce qui me concerne je dirai Quentin Tarantino. Il y a aussi quelques youtubeurs comme Golden Moustache, Studio Bagël, Les Parasites, Inernet, French Ball… Le fil conducteur de nos créations reste l’humour, même si l’on s’intéresse de plus en plus à des sujets plus sérieux. On essaie de diversifier au maximum notre production ! Par exemple, dans l’ultra court-métrage Véner 2, où l’intrigue fait référence à l’actualité récente, il y a un côté surréaliste, presque burlesque qui reste omniprésent. La dérision reste la trame de fond de la majorité de nos films !

Comment choisissez-vous les thèmes de vos films ? Par affinité ou avez-vous un plan précis en tête ?

La plupart du temps nous y allons au feeling, suivant l’inspiration du moment. On a une idée, on écrit le script ensemble, on tourne et on monte dans la foulée. Il n’est pas rare qu’en une journée tout soit mis en scène, prêt à être diffusé sur Youtube !

Votre dernier court est une interview d’un projectionniste du cinéma d’auteur le Katorza à Nantes. J’imagine que tu as rencontré des personnes passionnées, quel est ton plus beau souvenir de ce tournage ?

C’était lorsque le projectionniste et responsable technique du cinéma, Olivier Mege, a diffusé sous nos yeux un vieux spot publicitaire en 35 mm, la pellicule la plus utilisée du cinéma argentique, sur un vieux projecteur (de l’époque pré-numérique). C’était très impressionnant ! L’interview que nous avons réalisée à cette occasion sera présentée au concours national « Je filme le métier qui me plaît ». Le principe du concours était d’écrire un scénario, d’enquêter et de restituer le tout sur un support vidéo. Si nous sommes sélectionnés, la cérémonie officielle aura lieu au Grand Rex à Paris ! Ce serait énorme !

Le Survivant

Elden Production
Avec Ehouarn Sagot (le survivant) et Guilherme Redureau (l’homme armé).

Réalisation :
Guilherme Redureau, Ehouarn Sagot

Voix off :
Théo Moal

Nos lecteurs sont curieux et nous aussi. Comme vous êtes des créateurs assez prolifiques, peux-tu nous dire quelles nouvelles aventures s’annoncent ?

Ces derniers temps c’est assez calme côté prod. Notre dernier tournage remonte aux vacances d’été. Pour le sujet du prochain on ne sait pas encore. Il faut avouer que nous avons encore pas mal de films dans les cartons, montés et qui n’attendent plus que d’être diffusés sur le web, notamment cette super interview au Katorza et que tu as eu l’occasion de voir en avant-première, mais… c’est une surprise ! Il faut savoir tenir son public en haleine (rires). On ne peut pas tout dévoiler d’un coup !

Merci Guilherme pour avoir accepté cette interview. Nous attendons avec impatience vos nouvelles réalisations que l’on peut déjà visionner sur ta chaîne YouTube. Et surtout, bonne chance pour le Festival !

Applaudissements s’il vous plaît ;-)

Propos recueillis par Kler, AED au lycée Beaumont.

La parole est à toi !

Tu as aimé cet article et tu as envie d’y réagir ? Les commentaires sont là pour ça. Et si tu as toi aussi des talents cachés que tu aimerais partager avec la communauté Beaumont, n’hésite pas à venir en Vie scolaire nous en parler. Nous nous ferons une joie de mettre en valeur tes créations sur le site !